blason1.png

LE SAILLANT

Village historique et artistique
en bordure de la Vézère

134.jpg

La chapelle

Le pont

147.jpg

Le Festival de la Vézère

Oxygène Sports Nature

Construit autour d'un château qui s'était implanté en un point stratégique au pied des gorges de la Vézère, ce village a su conserver et mettre en valeur l'empreinte du passé. Au présent, ce sont deux œuvres artistiques - le Festival de la Vézère et les vitraux de la chapelle signés Chagall - qui sont venues enrichir le patrimoine de ce village, grâce à l'action de Guy et Isabelle de Lasteyrie du Saillant.

*************************************

Quelques images anciennes

cliquez sur la vignette pour l'agrandir

180.jpg 183.jpg 182.jpg 184.jpg

*************************************

En remontant la Vézère

cliquez sur la vignette pour l'agrandir

Entre les coteaux où se pratiquait la culture de la vigne et les îles de la Vézère, la route qui mène au barrage traverse le domaine de La Bontat. Un terrain de camping aux dimensions humaines s'est intégré dans le paysage en y respectant son cadre naturel. Un lieu idéal pour ceux qui recherchent le calme et l'authenticité d'un passé chargé d'histoire.
1002.jpg

Entrée du camping

1066.jpg

Les coteaux en terrasse face à l'entrée du camping

1003.jpg

Un fournil et un four

1004.jpg

Un puits et un four

1067.jpg

1068.jpg

1069.jpg

Vues du terrain de camping en bordure des îles

*************************************

Une énigme à La Bontat

Sur le linteau de la porte du cellier de cette maison du xve siècle, on distingue cette sculpture qui a beaucoup souffert.
Est-ce un aigle, avec peut-être une proie dans ses serres ? un ange ? un faucon ?
La proximité d'un château, d'une chapelle aujourd'hui disparue, la présence d'une possible fauconnerie, sont autant de pistes à explorer.
1008.jpg 1001.jpg
La maison ci-dessus, le fournil, le puits et le four appartenaient aux moines qui exploitaient les vignes.

*************************************
1006.jpg
Un vieux puits
1007.jpg
Ce coteau était planté de vignes
1064.jpg Deux moulins, le premier à farine et le second à huile, étaient situés en bordure de la rivière, dans un pré appelé « pré de la chapelle ».
Ils étaient encore en activité dans la première moitié du siècle dernier.
Aujourd'hui il ne reste que des pans de murs recouverts par la végétation.
1065.jpg

Haut de pagePage précédente